×

Foire aux questions


À propos de Gospel for Asia (GFA)

 Qu'est-ce que GFA?

GFA est une organisation missionnaire internationale bien établie et profondément engagée à voir des vies et des collectivités transformées par la Parole de Dieu et la compassion. Tels des serviteurs, nous servons d’intermédiaire à l’Église pour lui permettre de remplir la Grande Mission de notre Seigneur en transformant des vies et des collectivités par l'amour de Christ au sein des peuples les moins évangélisés de notre génération. Nous sommes un mouvement consacré à glorifier le nom de Jésus-Christ et à proclamer sa grâce et son amour à ceux et celles qui ont désespérément besoin de l'entendre.

Ce ministère a débuté par un appel clair de la part de Dieu et une passion véritable de présenter aux gens qui meurent sans notre Sauveur le don gratuit du salut. Plus de 30 ans plus tard, notre cœur demeure le même.

Dès le premier jour, nous avons remis ce ministère entre les mains de Dieu afin qu'il le dirige comme il le veut, de manière à ce que Christ soit glorifié parmi les nations. Nous sommes bénis de voir le peuple de Dieu de différentes confessions religieuses et de divers horizons s’unir dans ce seul but : annoncer la Bonne Nouvelle de l’amour de Christ à ceux qui ne l’ont jamais entendue.

Découvrez comment le Seigneur a établi ce ministère en lisant votre exemplaire gratuit du livre Révolution dans les missions mondiales..

« [Le personnel] se soucie énormément de notre santé spirituelle et de notre relation avec le Seigneur. Nous recevons tellement d'enseignements et d'encouragements solides puisés dans la Parole; pour moi, il est parfaitement évident que c'est la priorité absolue à GFA. Ce sont cet intérêt et cette préoccupation à l'égard de notre santé spirituelle qui renforcent l'œuvre de ce ministère. »

—Andrew, diplômé de la School of Discipleship (« École de formation de disciples ») et membre du personnel à notre bureau de la Nouvelle-Zélande.
 Quelle est la mission de GFA?

Notre mission première consiste à être de fervents disciples de Christ et à accomplir la Grande Mission qu’il nous a confiée au sein des peuples non évangélisés, par la formation, l’envoi et le soutien d’ouvriers qualifiés, et ce, en collaboration avec le corps de Christ.

Découvrez ici plus de détails au sujet de notre mission

 Quelles sont les valeurs auxquelles GFA accorde le plus d'importance?

En tant que ministère, nous désirons ardemment que tout ce que nous faisons soit le prolongement de notre relation avec le Seigneur et de son œuvre en nous. Nous avons établi dix valeurs fondamentales pour nous aider à garder le cap sur ce ministère auquel il nous a appelés. Les cinq premières concernent notre vie personnelle. Les cinq dernières, quant à elles, concernent notre vie interpersonnelle. Voici ces valeurs fondamentales :

  1. Connaître le Seigneur Jésus de mieux en mieux et plus intimement
  2. Être intègre et pratiquer l’excellence
  3. Vivre en se soumettant à la Parole de Dieu
  4. Avoir la foi
  5. Se consacrer à la prière et à l’adoration
  6. Mener une vie de serviteur
  7. Être rempli d’amour et de grâce
  8. Servir dans un esprit de sacrifice
  9. Vouloir gagner les perdus à tout prix
  10. Collaborer avec le corps de Christ

Par la grâce de Dieu, nous nous efforçons de vivre selon ces valeurs. Nous croyons qu'en vivant ainsi, nous refléterons la vie de Christ et le ferons connaître à une génération qui se meurt sans jamais avoir entendu son nom.

« « Je loue Dieu de m'avoir amenée à GFA. Non seulement ma vie aide à offrir l'espérance aux perdus, mais Dieu m'a enseigné tellement de choses depuis que je suis ici. L'une des leçons les plus importantes que j'ai apprises concerne la grâce. Je vois sans arrêt les dirigeants et les membres du personnel faire preuve de grâce. J'ai souvent fait part de mes difficultés aux dirigeants et ils ont toujours manifesté beaucoup de grâce envers moi, ils m'ont aidée à affronter l'épreuve que je traversais. Je n'y serais pas arrivée sans eux. »

—Brenda, membre du personnel de GFA

 Quelle est la confession de foi de GFA?

Nous croyons :

  • Que la Bible est la Parole de Dieu inspirée verbalement et dépourvue d’erreurs. Il s’agit de la révélation complète de sa volonté à l’égard du salut et de la seule autorité parfaite en matière foi et de conduite pour la vie chrétienne.
  • En un seul Dieu, créateur de toutes choses, existant éternellement en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, tous trois éternels et égaux en dignité et en puissance.
  • À la divinité de Jésus-Christ, à sa conception miraculeuse par le Saint-Esprit, à sa naissance d’une vierge, à sa vie sans péché, à sa mort expiatoire à la croix, à sa résurrection corporelle, à son ascension à la droite du Père et à son retour en personne et imminent.
  • Que l’homme a été créé par et pour Dieu, qu’en raison de la désobéissance de l’homme envers Dieu, chaque humain encourt la mort physique et spirituelle, cette dernière étant la séparation d’avec Dieu, et que tous les humains sont pécheurs par nature et par leur conduite.
  • Que le Seigneur Jésus-Christ est mort pour nos péchés et que tous ceux qui croient en lui sont déclarés justes par sa mort sacrificielle, et leur relation avec Dieu est alors restaurée.
  • Au ministère actuel du Saint-Esprit qui vit dans tous les croyants et par conséquent, stimule et fortifie leur vie et leur ministère.
  • À la résurrection corporelle de tout être humain, à la félicité éternelle de ceux qui ont une bonne relation avec Dieu et à la séparation éternelle de ceux qui auront rejeté son pardon offert par l’intermédiaire de son Fils.
 Comment le ministère est-il structuré?

Le ministère est dirigé par de hauts dirigeants pieux qui orientent le ministère selon la mission et la vision de Gospel for Asia. Ces dirigeants cherchent la direction de Dieu par la prière et le jeûne quand d'importantes décisions doivent être prises.

Le ministère possède aussi un conseil d'administration, qui supervise la gestion de l'organisation pour s'assurer que les exigences légales et l'obligation de rendre des comptes respectent les lois des pays où nous travaillons.

 Comment puis-je mieux me renseigner à propos de Gospel for Asia?

Consultez la page Contactez-nous pour trouver des numéros de téléphone, des adresses, des adresses électroniques et des sites Web qui pourront vous aider à en savoir davantage à propos du ministère de Gospel for Asia.

La vie au sein de la communauté de GFA

 À quoi cela ressemble-t-il de servir le Seigneur à GFA?

Le fait de servir à GFA est différent du fait de travailler pour une entreprise. Les membres du personnel forment une sorte de famille – ce ne sont pas des employés. Nous servons ensemble et cherchons à demeurer en relation les uns avec les autres, dans la paix et l'unité, avec l'aide du Saint-Esprit.

Nous sommes une communauté en Christ, soutenue – en tant qu'individus, familles et groupes – par la prière, les moments d'adoration en commun et le travail quotidien effectué pour la gloire de Dieu et l'accroissement du royaume de notre Seigneur Jésus-Christ (Psaumes 133.1).

La vie et le ministère de Dietrich Bonhoeffer, exposés dans son livre Life Together (« La vie en communauté »), a beaucoup influencé notre mouvement à cet égard.

On accorde une grande importance à la grâce, à l'amour, à la gratitude, à la prière et au fait de chercher le Seigneur. Certains moments de la journée sont réservés pour prier les uns pour les autres, pour le ministère et pour nos frères et sœurs qui servent sur le champ missionnaire. Nous remettons tout notre travail à Dieu en prière, car nous savons que l'œuvre s'accomplit lorsqu'on dépend de Christ. Il est fréquent de trouver des personnes en train de prier ensemble dans les couloirs ou les endroits désignés pour la prière.

Nous encourageons les membres de cette famille que nous formons à se fortifier et à s'édifier les uns les autres en s'entraidant. Ils sont heureux d'apporter leur aide et ils cherchent même des façons de bénir leurs prochains. Lorsqu'un des membres est malade ou fait face à une situation d'urgence, d'autres membres de la famille du bureau l'aident avec plaisir de façon concrète, par exemple en fournissant des repas, en gardant les enfants, en offrant un moyen de transport, etc.

Quand nous commettons des erreurs – et cela nous arrive à tous –, nous tâchons de nous repentir rapidement, de demander pardon et de marcher dans la lumière et l'amour de Jésus-Christ afin de maintenir la communion fraternelle et l'unité.

Notre leader, K. P. Yohannan, nous encourage souvent à faire preuve de grâce les uns envers les autres. Il s'exprime ainsi :

« Si nous devons commettre une erreur, que ce soit là où se trouve la grâce et non le légalisme. »

« L'intégrité et l'amour présents sont incommensurables. Par exemple, notre jeune garçon a dû aller aux urgences, et quand les dirigeants de GFA ont su où nous étions, ils sont venus pour voir si nous avions besoin de quoi que ce soit et pour prier pour nous. »

—Tony et Kelly

« C’est un privilège de servir chez GFA aux côtés de mes frères et sœurs en Christ, de travailler fort en vue d’atteindre un but commun : offrir l’espérance aux gens non évangélisés. C’est incroyable de penser que nous participons à faire connaître Jésus à ceux qui n’avaient jamais entendu son nom auparavant. »

—Jessica

 À quoi ressemble une semaine typique au bureau de GFA?

Une semaine de travail habituelle à GFA comprend des réunions de prière en matinée et une réunion de prière le mardi soir. Le premier vendredi du mois a aussi lieu une soirée de prière d’une durée prolongée. Le personnel sert au bureau de 9 h à 17 h 30 les lundis, jeudis et vendredis, et de 8 h 30 à 17 h 30 les mardis et mercredis.

Les soirées et les week-ends sont libres à moins que des besoins particuliers se présentent, en lien avec le travail ou la prière.

 Que signifie le fait de servir le Seigneur en famille à GFA?

Quand Dieu appelle une famille à se joindre au personnel, il appelle tous ses membres à s'investir pour présenter la Bonne Nouvelle aux plus délaissés de notre génération. À l'exemple d'une famille missionnaire qui va dans un pays étranger, leur appel ne touche pas qu'une partie de leur vie, mais il en constitue le point central.

Servir le Seigneur en famille nécessite un effort commun dans lequel chaque membre partage la même vision et encourage les autres à maintenir le cap.

 Quelles sont les exigences requises pour servir avec GFA?

Lorsqu'une personne ou une famille se joint au personnel, elle s'engage à trouver sa propre équipe de soutien financier – comme le personnel de Cru (Campus pour Christ), de Wycliffe, de JEM (Jeunesse en Mission), de Global Frontier Missions, d'Opération Mobilisation et d'autres organisations missionnaires – afin de répondre à ses besoins financiers et de souscrire une assurance maladie. Elle s'engage à vivre en accord avec les valeurs bibliques et à maintenir une vie personnelle pieuse au quotidien en lisant la Bible, en adorant Dieu et en priant. Elle s'engage à préserver et à encourager l'unité de l'Esprit par le lien de la paix (Éphésiens 4.3). Elle s'engage à participer aux réunions de prière et aux rassemblements de GFA. Elle s'engage à servir au moins deux ans dans le ministère pour aider à présenter la Bonne Nouvelle aux peuples les plus délaissés en Asie. Cependant, personne n'est légalement contraint de rester durant deux années; les membres sont libres de partir quand ils le choisissent.

 Quelles sont les ressources qui aident les membres du personnel à servir le Seigneur avec GFA?

Quand une personne se joint au personnel, on lui donne une liste de livres à lire à propos de la formation de disciples, de la grâce, du combat spirituel, de l'évangélisation et d'autres sujets utiles à son développement spirituel et à sa compréhension du ministère.

Les livres de K. P. Yohannan, comme Révolution dans les missions mondiales, Le chemin vers la réalité, Vivre à la lumière de l’éternité et Touching Godliness (« En quête de la piété ») font partie de ceux qu'elle lira pour son développement, de même que les livres de la liste partielle suivante que le personnel est encouragé à lire :

  • Le vrai disciple par William McDonald
  • Lord, Break Me par William McDonald
  • Le chemin du calvaire par Roy Hession
  • Crazy Love* (amour fou) par Francis Chan
  • The Jesus Style par Gayle Erwin
  • Victory Through Surrender par E. Stanley Jones
  • Éveil à la grâce par Chuck Swindoll
  • Tactique du diable par C.S. Lewis
  • Let the Nations be Glad par John Piper
  • À la recherche de Dieu par A.W. Tozer
  • Incredible Christian par A.W. Tozer
  • Operation World par Patrick Johnstone
  • Chocolate Soldier par C.T. Studd

On encourage aussi le personnel de GFA à écouter des enseignements offerts par des gens fermes dans leur relation avec Christ, qui prêchent de saines doctrines bibliques, qui ont la vie de disciple à cœur et qui désirent voir des personnes de toutes les nations trouver l'amour de Jésus.

Voici certains de ces enseignants :

  • Francis Chan, auteur de Crazy Love : ses enseignements sur le Saint-Esprit, la vie de disciple et l'évangélisation;
  • David Platt, président du comité missionnaire international de la Southern Baptist Convention : ses enseignements sur la vie de disciple et le style de vie radical;
  • Chuck Smith, fondateur du mouvement Calvary Chapel : série Through the Bible;
  • Ray Comfort, fondateur des publications Living Waters : série vidéo Way of the Master, coanimée par Kirk Cameron;
  • Skip Heitzig, pasteur principal de l'église Calvary Albuquerque : série The Bible from 30,000 Feet;
  • Chuck Swindoll, fondateur de Insight for Living : ses enseignements sur la grâce;
  • Erwin Lutzer, pasteur principal de l'église Moody Church : ses enseignements sur la piété et la vie selon la Parole de Dieu.

Vous pouvez télécharger gratuitement les livres de K. P. Yohannan.

 Quelle église les membres du personnel de GFA fréquentent-ils?

Les membres du personnel de GFA sont libres de fréquenter l'église vers laquelle le Seigneur les dirige. On compte plusieurs bonnes églises dans les alentours. Nous encourageons notre personnel à se joindre à une église où on loue Christ et où on enseigne les Écritures.

 Qu'est-ce que la School of Discipleship (« École de formation de disciples ») de Gospel for Asia?

La School of Discipleship de Gospel for Asia est un programme d'un an ou deux dans lequel les jeunes hommes et les jeunes femmes peuvent approfondir leur relation avec Christ et prendre à cœur la cause des perdus, tout en permettant à des centaines de missionnaires de servir sur le champ et de présenter Christ.

C'est notre désir, par ce programme, que le Seigneur prépare des jeunes gens de cette génération à être pieux, à participer activement à conduire leur génération à Christ, à remplir la mission que Dieu leur a confiée, et à mener leur vie en tenant compte du jour où ils se tiendront devant le Seigneur.

Pendant que ces jeunes gens participent au programme de la School of Discipleship de GFA, ils servent aussi dans nos bureaux administratifs dans l'intérêt de ceux et celles qui n'ont toujours pas entendu le nom de Jésus, et ils vont visiter le champ missionnaire. Après leur passage à la School of Discipleship, beaucoup d'étudiants serviront le Seigneur en exerçant un métier ou en se joignant à un autre ministère.

Apprenez-en davantage à propos de la School of Discipleship de GFA.

«  J'ai eu le privilège de faire partie de la School of Discipleship et du personnel de Gospel for Asia durant presque huit ans. Cette expérience a été formidable. Je trouve que c'est très excitant de m'investir pour annoncer la Bonne Nouvelle aux plus délaissés tout en vivant et en servant dans une communauté aussi incroyable. »

—Matthew

Intégrité financière

 J’ai lu dans beaucoup de vos publications que 100 % de l’argent que je donne pour l’œuvre missionnaire est envoyé directement au champ missionnaire. Comment GFA trouve-t-elle assez d'argent pour combler ses besoins administratifs?

Les frais administratifs de GFA sont couverts par les dons versés précisément à notre fonds pour les dépenses des bureaux principaux ou au fonds d'aide pour les besoins urgents à combler. Le fonds d’aide pour les besoins urgents à combler peut être utilisé soit pour le champ missionnaire, soit pour le bureau, selon le besoin qui doit être comblé le plus rapidement. Nous n'utilisons les fonds désignés pour le champ missionnaire pour aucun autre but, et cela en raison de notre engagement envers le Seigneur et de notre engagement en matière d'intégrité financière.

Nous ne voulons sacrifier le travail sur le champ missionnaire au profit d'aucun autre aspect du ministère. En fait, à plusieurs reprises dans l'histoire de GFA, nous avons envoyé sur le champ missionnaire des fonds excédentaires, c'est-à-dire qui n'étaient pas nécessaires pour le fonctionnement du bureau, afin de mieux financer l'œuvre missionnaire.

Dans sa grâce et sa fidélité, Dieu a subvenu à tous nos besoins administratifs de cette façon depuis plus de 35 ans.

 De quelle façon le personnel de bureau est-il soutenu financièrement?

Lorsqu'une personne ou une famille se joint au personnel, elle s'engage à trouver son propre soutien financier, qui garantira son salaire et payera une assurance médicale qui lui convient. Presque chaque membre ou chaque famille du personnel rassemble et maintient sa propre équipe de soutien, composée d'individus et d'Églises qui donnent volontairement de leurs ressources dans le but de voir l'œuvre de Dieu s'accomplir par l'intermédiaire de GFA.

Le personnel de bureau maintient son soutien durant toute la durée de son service avec GFA en envoyant des lettres de nouvelles, pour rester en contact avec les gens qui le soutiennent, et en rendant visite à ces gens, pour les encourager et renforcer leur relation. Si les membres du personnel ont un soutien financier insuffisant, GFA les aide de son mieux grâce à des fonds à utilisation non restreinte, jusqu'à ce qu'ils puissent trouver suffisamment de soutien pour combler leur manque.

Téléchargez un exemplaire gratuit du livre Le chemin vers la réalité, de K. P. Yohannan.

 Quelle est la méthode de financement de GFA?

Un des versets prépondérants qui nous motive, c'est 2 Corinthiens 8.5 : « ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu ». Malgré les nombreux besoins immédiats que nous voyons sur le champ missionnaire, notre priorité absolue, en ce qui concerne le financement, est d'entretenir une relation personnelle étroite avec le Seigneur et de chercher sa volonté dans tout ce que nous faisons.

Nous sommes pleinement conscients que nous devons représenter le Seigneur dans tout ce que nous croyons et pratiquons. Par conséquent, nous n'utilisons pas la manipulation ou le sentiment de culpabilité dans nos communications pour obtenir des résultats. Au lieu de cela, nous prions le Seigneur et lui faisons confiance afin qu'il touche le cœur de ses enfants et les convainque de nous aider à secourir un monde qui désire désespérément le connaître.

Nous sommes persuadés que Dieu n’éprouve aucune difficulté financière et que nous ne devrions pas sentir le besoin « de le tirer d’affaire » par des méthodes humaines. De plus, nous croyons qu’il n’a fait aucune promesse qu’il ne tiendra pas.

Notre désir consiste à ce que Jésus devienne le Seigneur de tous et qu'il nous conduise par son conseil (Psaumes 73.24-25).

Téléchargez un exemplaire gratuit de The Lord’s Work Done in the Lord’s Way (en anglais seulement) et Principes de maintien d’une organisation selon Dieu.

 Quelle est la structure relative à la responsabilité financière sur le champ missionnaire?

La responsabilité et l'intégrité financières sont d'une importance capitale dans notre ministère sur le champ missionnaire. Les ministères avec lesquels nous collaborons sur le champ missionnaire respectent des règles strictes et chaque service de leur ministère doit se référer à des manuels de comptabilité et de financement très détaillés et complets. Par exemple, chaque fois qu'une somme quelconque est reçue sur le champ de mission, le personnel là-bas doit signer un document indiquant la somme reçue, le moment où il l'a reçue et la raison pour laquelle il l'a reçue. L'argent n'est jamais dépensé sans avoir d'abord établi un plan approuvé et un budget.

Des systèmes sont aussi en place afin que nous respections les obligations légales des pays où nous envoyons des fonds. Certains de ces systèmes touchent les transferts de fonds à faire uniquement par l'intermédiaire de services bancaires approuvés, et les vérifications internes et externes à faire faire annuellement et spontanément.

 Quelles mesures mettez-vous en œuvre pour garantir votre intégrité financière?

GFA fait l'objet d'une vérification annuelle durant laquelle un cabinet de vérification externe examine minutieusement les états financiers et les documents comptables de GFA et en détermine la validité. Nos vérificateurs vérifient auprès du personnel sur le champ missionnaire la somme d'argent que nous leur avons envoyée afin de garantir la reddition de comptes de notre organisation.

GFA dirige son ministère selon les plus hauts standards d'intégrité financière dans la gestion des fonds qui lui sont confiés par le peuple de Dieu. Cent pour cent de tous les dons faits précisément pour le champ missionnaire sont envoyés au champ missionnaire. Nous avons respecté cette approche depuis le début. Veuillez consulter notre page Web Intégrité financière pour mieux vous renseigner.

Parrainages et dons

 Comment mon soutien mensuel se rend-il jusqu'à mon missionnaire ou à mon enfant? Est-ce que mon missionnaire ou mon enfant reçoit directement le don mensuel que j'envoie pour le soutenir?

Supposons que vous parrainez un missionnaire nommé Ashok, qui sert dans une région isolée de l'Asie. D'abord, vous envoyez votre soutien mensuel pour Ashok à GFA, où nous inscrivons avec soin votre don à votre compte. Lorsque nous envoyons des fonds sur le champ missionnaire – dont votre soutien mensuel pour Ashok –, c'est le bureau administratif principal en Asie du Sud qui les reçoit. Ce bureau principal envoie ensuite le soutien d'Ashok au bureau régional qui lui correspond. Ensuite, le bureau régional l'envoie au bureau de district qui supervise la région où sert Ashok. Ainsi, Ashok n'a pas à parcourir des milliers de kilomètres et il peut se rendre au bureau administratif le plus près de lui pour recevoir son soutien mensuel.

Maintenant, supposons que vous parrainez une enfant du Bridge of Hope de GFA nommée Liya. Votre soutien mensuel suit le même itinéraire que le soutien missionnaire, sauf qu'au moment où il arrive au bureau de district, votre soutien est envoyé au centre du Bridge of Hope où étudie Liya. Liya ne reçoit donc pas directement l'argent; il est plutôt remis au centre afin qu'il subvienne aux besoins de Liya.

  Que se passe-t-il si je ne suis pas en mesure d'envoyer mon soutien à mon missionnaire ou à mon enfant? Recevra-t-il quand même de l’argent ce mois-là?

Grâce aux dons que versent les gens à notre Fonds pour les missionnaires nationaux et à notre Fonds d’aide aux enfants non parrainés, nous continuons d’envoyer de l’argent à votre missionnaire ou à votre enfant si vous n’êtes pas en mesure d’envoyer votre soutien un certain mois. Il ne sera pas privé de soutien.

 Puisque nous soutenons le ministère des Églises en Asie du Sud, comment GFA s'assure-t-elle que les Églises recevant de l'argent ne deviennent pas dépendantes des fonds étrangers?

Nous sommes d'avis qu'une Église en santé est une Église financièrement autonome. Les mouvements méthodiste, presbytérien et baptiste ont établi des Églises, des écoles et des hôpitaux dans de nombreux pays asiatiques aux 18e, 19e et 20e siècles. D'ailleurs, des systèmes ont été mis en place dans ces établissements afin qu'ils deviennent financièrement autonomes. Aujourd'hui, ils continuent d'exister sans l'aide de fonds étrangers pour les soutenir.

Nous sommes très reconnaissants au Seigneur, car plus de 4 000 Églises sont maintenant autonomes, c'est-à-dire qu'elles sont des Églises à part entière constituées d'un terrain, d'un bâtiment et de croyants qui donnent suffisamment de dîme et d'offrandes pour soutenir leur ministère. En une année seulement, les croyants du Myanmar ont financé 70 % de la construction de 48 bâtiments d'église.

Le Seigneur forme et prépare une génération de croyants en Asie qui donnent avec joie pour voir leurs Églises et leurs pasteurs s'épanouir. Par conséquent, de plus en plus d'Églises, de missionnaires et de pasteurs deviendront financièrement autonomes à l'avenir, et les fonds étrangers pourront alors servir à exercer un ministère auprès de nouveaux groupes ethniques encore non évangélisés.

Il s'agit d'une extraordinaire réponse à la prière et du début de la réalisation de notre objectif consistant à voir s'établir des Églises autonomes, financièrement indépendantes et qui se multiplient seules partout en Asie du Sud! Toutefois, cette croissance ne pourrait jamais être aussi forte, surtout dans les pays pauvres, sans l'aide financière reçue d'outre-mer. Cette aide permet aux Églises de grandir plus rapidement, d'implanter des ministère dans de nouvelles régions et de saisir de nouvelles occasions d'évangélisation, et sans cette aide, cela ne serait pas possible.

On compte 400 Églises bien établies au Myanmar en partie grâce à nos efforts. Les croyants de ces Églises sont pauvres, pourtant, ils ont personnellement envoyé et ils soutiennent 75 missionnaires nationaux afin que ceux-ci annoncent la Bonne Nouvelle à leur propre peuple, et ils ont construit environ 280 bâtiments d'églises – un grand nombre grâce à leurs dons, offerts dans un esprit de sacrifice et d'altruisme.

 Comment choisissez-vous les gens qui recevront ces cadeaux?

Habituellement, le pasteur et les anciens de l'Église locale connaissent les besoins des habitants de leur collectivité et ils vont demander un certain article pour une personne ou une famille. Par exemple, un pasteur remarque que le toit d'une maison familiale fuit durant la saison des moussons. Il présente alors une demande pour une toiture en tôle à son responsable de district, qui s'assurera qu'il s'agit d'un besoin réel et il transmettra ensuite cette requête à son responsable régional. Le responsable régional fournira alors les fonds nécessaires pour les feuilles de tôle et le pasteur présentera le cadeau à la famille au moment d'une distribution de cadeaux au sein de sa collectivité.

 Les cadeaux du catalogue de Noël sont-ils uniquement offerts durant la période de Noël?

Non, les cadeaux du catalogue sont distribués aux nécessiteux tout au long de l'année. La plupart des gens font un don pour l'achat d'articles proposés dans le catalogue de cadeaux de Noël durant la période de Noël, mais beaucoup de personnes font un don pour ces cadeaux à d'autres moments de l'année aussi. Le champ missionnaire reçoit ensuite ces dons et il distribue des cadeaux à divers moments. Cette façon de faire permet de répondre aux besoins des gens tout au long de l'année plutôt qu'à un seul moment durant l'année.

 Quelle est la politique de GFA en matière de remboursement et de retour pour des articles commandés (comme des livres, des DVD, des sacs indiens, etc)?

Si, pour une raison ou une autre, vous trouvez qu'un article que vous avez reçu de nous est insatisfaisant, veuillez nous le retourner dans les 30 jours suivant sa réception. Nous vous le remplacerons, vous enverrons un chèque de remboursement ou créditerons votre carte bancaire, selon votre préférence. Les frais d'expédition afférents au retour des articles ne sont pas remboursables, à moins que les articles aient été expédiés incorrectement, reçus endommagés ou défectueux.

Vous pouvez nous appeler au 1 888 946-2742 pour obtenir tous les détails.

Missionnaires nationaux

 Comment décidez-vous du montant pour le soutien d'un missionnaire?

Plusieurs personnes aident ensemble à soutenir un seul missionnaire national, avec la somme moyenne de 240 $ par mois, mais les missionnaires ne reçoivent pas tous le même soutien. Le soutien qu'un missionnaire reçoit varie selon l'endroit où il demeure, la taille de sa famille et le type de ministère qu'il exerce. Les familles qui ont trois ou quatre enfants recevront plus d'argent pour répondre à leurs besoins qu'une famille qui a un seul enfant ou encore un missionnaire célibataire.

De la même façon, si une famille missionnaire sert dans une grande ville au Népal, elle pourrait recevoir 360 $ par mois, car le coût de la vie dans une ville est plus élevé qu'en milieu rural. Une autre famille missionnaire, qui exerce le même ministère dans un village isolé du Népal, pourrait recevoir seulement 200 $ par mois, car c'est tout ce dont elle a besoin pour vivre et servir dans cette région. Enfin, un missionnaire célibataire pourrait recevoir seulement 100 $ par mois s'il sert dans une région rurale, car ses besoins financiers sont considérablement plus petits.

Un conseil composé d'au moins sept responsables de district évalue chaque année le coût de la vie dans le milieu de chacun d'eux et il décide annuellement de la somme que recevra chaque missionnaire.

 Que fournit le soutien mensuel d'un missionnaire?

Le soutien mensuel d'un missionnaire l'aide à subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Il aide aussi à couvrir les dépenses du bureau où votre missionnaire sert; ce bureau lui permet de continuer à œuvrer sur le champ de mission.

S'il arrive qu'un missionnaire reçoive plus de soutien qu'il en a besoin, l'argent dont il n'a pas besoin est donné à des missionnaires en formation, ou à des missionnaires à temps plein qui n'ont pas encore de parrains qui les soutiennent régulièrement. Ce surplus aide à compléter leur soutien tant qu'ils ne sont pas entièrement soutenus ou financièrement autonomes.

Soutien du missionnaire : La majeure partie du soutien sert à couvrir les frais de subsistance du missionnaire. Son soutien couvre aussi ses frais de déplacement et d'autres besoins variés, tels que les droits de scolarité de ses enfants, des vêtements d'hiver, une assurance médicale pour le ou la missionnaire et sa famille, et une assurance retraite (une sécurité sociale exigée par de nombreux gouvernements). Le soutien du missionnaire comprend aussi une somme d'argent supplémentaire à Noël, une aide aux préparatifs de mariage pour les missionnaires célibataires et les missionnaires qui ont des enfants en âge de se marier, et une aide pour les enfants de missionnaires qui décident de poursuivre des études supérieures.

Administration du le champ missionnaire : Une petite partie du soutien est utilisée pour organiser des rencontres mensuelles durant lesquelles les missionnaires d'une région se rassemblent pour s'encourager et recevoir une formation continue utile pour leur ministère. Cette partie du soutien contribue aussi à payer les dépenses du bureau de coordination du travail missionnaire.

Apprenez-en davantage à propos du fonctionnement du parrainage.

 Quelles sont les qualités des missionnaires nationaux soutenus par GFA?

Les missionnaires nationaux que soutient GFA ont clairement discerné que Dieu les appelait à se rendre dans les régions les moins évangélisées pour y proclamer l'amour de Christ et y établir des assemblées. Ils ne voient pas leur appel comme un emploi qu'ils peuvent quitter aussitôt que les difficultés et la persécution surviennent. Nous sommes responsables d'aider à former et à envoyer des hommes et des femmes qui cherchent uniquement l'approbation de Dieu et sa gloire – des gens qui ne se laisseront pas acheter avec de l'argent et ne chercheront pas à s'enrichir, pas même en prenant part à l'œuvre du Seigneur.

Ils doivent aussi être intègres à l'égard de leur attachement à la Parole de Dieu et de la saine doctrine, prêts à obéir à l'Écriture dans tous les domaines. Leur témoignage doit demeurer irréprochable, autant dans leur relation avec le Seigneur que dans leur vie familiale. Les responsables cherchent des gens prêts à travailler dur pour annoncer l'amour de Christ sur le champ missionnaire où ils serviront et aux alentours.

Regardez nos missionnaires parler de leur engagement envers Christ et de l’appel que Dieu a placé dans leur cœur pour accomplir la Grande Mission.

 À qui les missionnaires nationaux rendent-ils des comptes?

Le système de responsabilisation sur le champ missionnaire suit le modèle utilisé par Moïse quand il a choisi des hommes capables et qu'il les a établis chefs du peuple d'Israël : chefs de mille, de cent, de cinquante et de dix (voir Exode 18.25).

Sur le champ de mission, les missionnaires rendent des comptes à leurs responsables de district, qui à leur tour rendent des comptes à leurs responsables régionaux, qui eux rendent des comptes à de hauts dirigeants nationaux.

La vie personnelle, le ministère et le portefeuille d'un missionnaire ou d'un responsable sont tous soumis au système de responsabilisation. Les responsables qui supervisent d'autres missionnaires sont choisis pour leur piété, leur intégrité, leur bon témoignage, leur aptitude à diriger, leur expérience sur le champ missionnaire et la fidélité dont ils ont fait preuve pendant plusieurs années dans leur vie et leur ministère.

 Comment les missionnaires nationaux sont-ils formés?

Aujourd'hui, nous avons 58 collèges bibliques dans toute l’Asie du Sud. Des milliers d’hommes et de femmes y étudient actuellement la Parole de Dieu et suivent une formation intensive de trois ans afin de se préparer au ministère. Une fois diplômés, la majorité d'entre eux iront dans des régions qui ignorent la Bonne Nouvelle afin d'y proclamer l'amour de Jésus.

Leur formation est intense. Leur journée commence à 5 h. Ils passent la première heure à prier et à méditer la Parole de Dieu. Des enseignements, du temps pour l'étude personnelle et des formations pratiques remplissent le reste de leur journée. Celle-ci se termine environ à 23 h.

Chaque vendredi soir est réservé au jeûne et à plus de deux heures en prière. Chaque week-end, les étudiants se rendent dans des villages non évangélisés avoisinants pour y annoncer le message de Jésus-Christ. À la fin de leur année scolaire, ils auront établi des dizaines d'assemblées chrétiennes grâce à leurs activités d'évangélisation. Avant la fin de leur formation de trois ans, chaque étudiant aura lu attentivement la Bible entière au moins trois fois.

Les étudiants passent la nuit entière à prier, le premier vendredi de chaque mois, et ils intercèdent particulièrement pour les groupes ethniques et les nations qui ne connaissent pas Christ. Ces moments de prière et leurs activités d'évangélisation hebdomadaires les amènent à prendre à coeur la réalité d'un monde qui attend encore d'entendre parler de Jésus.

 Quelles méthodes les missionnaires nationaux utilisent-ils pour présenter Christ à leur peuple?

Nos missionnaires nationaux utilisent tous les moyens et saisissent toutes les occasions possibles pour annoncer la Bonne Nouvelle à des gens sur leur champ missionnaire. Cela inclut les rassemblements publics, l'évangélisation dans les rues, la projection de films, la distribution de documents, les visites à domicile, l'évangélisation individuelle, les émissions de radio et de télévision chrétiennes, et une variété de ministères liés à la compassion.

Ils choisissent la méthode qui convient le mieux aux besoins des gens ciblés et qui est accessible dans la région où ils servent. Par exemple, ils montrent le film sur la vie de Christ à des gens analphabètes, distribuent des dépliants à ceux qui savent lire, évangélisent les malades et prient pour eux dans leur maison, aident des collectivités désespérées à obtenir de l'eau potable, et annoncent la Bonne Nouvelle à tous ceux et celles qui se rassemblent dans un lieu public ou privé dans le but d'en savoir plus au sujet de Jésus.

Les missionnaires nationaux se déplacent en train, en autobus, à moto, en bateau, à vélo et à pied pour apporter la Bonne Nouvelle dans des villes populeuses, des bidonvilles, des villages isolés, des régions montagneuses, des îles et des jungles.

Regardez une vidéo expliquant comment un vélo change radicalement le ministère d'un missionnaire.

 J'ai remarqué que vous employez parfois le terme « pasteur » et d'autres fois le terme « missionnaire » pour désigner les ouvriers sur le champ de mission. Y a-t-il une différence entre ces deux expressions?

Ces deux titres concernent un seul et même groupe : les missionnaires nationaux. Une fois qu'un étudiant a reçu son diplôme du collège biblique, il est envoyé en tant que missionnaire vers des villages non évangélisés. À mesure qu'il proclame l'amour de Christ et qu'un nombre grandissant de personnes rencontrent le Seigneur, une assemblée voit le jour et il rassemble les nouveaux croyants afin de leur enseigner à devenir des disciples. Puis, la croissance de cette assemblée entraîne l'établissement d'une église et le missionnaire devient alors le pasteur d'une toute nouvelle congrégation.

Quand cela se produit, ce nouveau pasteur assume le rôle de dirigeant de la congrégation, mais il poursuit aussi son ministère d'évangélisation auprès des villages avoisinants où le nom de Jésus n'est toujours pas connu.

 Comment puis-je aider à parrainer un missionnaire national?

Si vous désirez aider à parrainer un missionnaire national en ligne, rendez-vous au www.gfa.ca/francais/parrainez. Vous pouvez aussi nous téléphoner au 1 888 946-2742 ou cliquer ici pour en savoir davantage. Les dons de parrainage peuvent être versés mensuellement ou annuellement, par chèque, par prélèvements sur une carte de crédit ou par transferts électroniques à partir de votre compte bancaire. Vous recevrez la photo et le témoignage du missionnaire national que vous soutenez, de même que des nouvelles périodiques de la région où sert votre missionnaire. Nous vous enverrons un reçu pour chaque don déductible du revenu imposable que vous avez fait pour aider votre missionnaire.

Pour en apprendre davantage à propos des missionnaires nationaux et de la manière dont le Seigneur les utilise pour annoncer son message d'espoir et d'amour, veuillez demander votre exemplaire gratuit de Révolution dans les missions mondiales.

Le Bridge of Hope de Gospel for Asia (programme de parrainage d'enfants)

 Que fournit mon soutien mensuel pour mon enfant du Bridge of Hope?

Vos dons mensuels pour soutenir votre enfant du Bridge of Hope de GFA sont utilisés pour combler les besoins de votre enfant, c'est-à-dire les dépenses liées à l'éducation, des repas nutritifs, des fournitures scolaires, des cadeaux, des soins de santé et la gestion du centre que fréquente votre enfant.

Cent pour cent des fonds donnés pour le parrainage d'un enfant sont envoyés sur le champ de mission. Les pays qui acheminent les fonds, comme les États-Unis ou le Canada , ne prélèvent aucune partie de votre don pour payer leurs frais administratifs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Bridge of Hope et l'immense influence qu'il exerce dans la vie des enfants et de leur famille, demandez votre exemplaire gratuit de Plus jamais un chien de bidonville.

Soutien personnel de l’enfant : La majeure partie du soutien sert à répondre aux besoins de l'enfant. Il fournit donc des repas équilibrés pour son développement physique, couvre les droits de scolarité et toute autre dépense nécessaire à son éducation, et fournit des bilans de santé périodiques, accompagnés de leçons en matière d'hygiène enseignées à l'enfant. Votre soutien mensuel procure aussi des fournitures scolaires, des produits d’hygiène et des cadeaux comme des draps de lit, des couvertures chaudes, un parapluie, des moustiquaires, ou d'autres articles dont votre enfant et sa famille ont besoin pour jouir d'un environnement sain à la maison. Un pourcentage de votre soutien est aussi utilisé pour acheter des cadeaux d'anniversaire et de Noël, et des vêtements d'hiver pour votre enfant.

Votre soutien mensuel permet aussi au personnel du Bridge of Hope de rencontrer la famille de votre enfant pour l'aider à comprendre l'importance d'offrir une éducation à leurs enfants et de les faire vacciner. Il donne aussi la possibilité à ses parents d'acquérir des habiletés essentielles en participant à des cours de développement personnel, où ils apprennent à lire et à écrire, à préparer et à conserver les aliments de façon sécuritaire, à s'occuper de la santé de base de leur famille, à prendre soin de leur hygiène personnelle et à tenir leur maison propre.

Administration sur le champ missionnaire : Une petite partie de votre soutien mensuel est utilisée pour aider à l'administration des bureaux sur le champ missionnaire, à la formation du personnel et à la prise en charge du loyer du centre Bridge of Hope que votre enfant fréquente.

 Suis-je la seule personne à parrainer mon enfant?

Oui. Chaque enfant a un seul parrain. Voilà pourquoi ça compte beaucoup pour eux que vous preniez le temps de leur écrire et de prier pour eux. Qui plus est, lorsque ces garçons et ces filles commencent à comprendre l’amour de Dieu, qui leur est communiqué très concrètement par leurs enseignants et vous, leur parrain ou marraine, ils transmettent ce message à leurs parents, à leurs frères et sœurs, au reste de la famille et à leurs voisins. Ainsi, les cœurs et les foyers autrefois fermés à la Bonne Nouvelle sont maintenant ouverts au témoignage des missionnaires nationaux comme jamais avant. Votre amour et votre soutien profitent à bien plus qu’un seul individu. Lorsque vous offrez de l’espoir à l’enfant que vous parrainez, il le transmet à beaucoup d’autres personnes.

 Puis-je écrire une lettre en ligne à mon enfant?

Oui, vous le pouvez. Vous pouvez cliquer ici pour commencer à rédiger votre lettre maintenant, ou connectez-vous à votre compte au gfa.ca/francais/compte et cliquez sur le lien « Écrivez à l’enfant que vous parrainez ». Vos lettres ont un si grand effet dans la vie de gens dont on se moque constamment et qui n’ont aucune valeur au dire de leur culture.

 Comment puis-je aider à parrainer un enfant du Bridge of Hope?

Si vous désirez parrainer un enfant du Bridge of Hope de GFA en ligne, rendez-vous au www.gfa.ca/francais/enfants. Vous pouvez aussi nous téléphoner au 1 888 946-2742 pour en savoir davantage. Les dons de parrainage peuvent être versés mensuellement ou annuellement, par chèque, par prélèvements sur une carte de crédit ou par transferts électroniques à partir de votre compte bancaire.

Vous recevrez la photo et le témoignage de l'enfant que vous soutenez.

Nous vous enverrons un reçu pour chaque don déductible du revenu imposable que vous avez fait pour aider votre enfant.

L’œuvre sur le champ missionnaire

 Dans combien de pays GFA exerce-t-elle un ministère?

Vous pouvez lire des renseignements à propos de plusieurs de régions où GFA exerce son ministère sur notre site Web. Dans chacune de ces régions, GFA a des dirigeants pieux qui supervisent le ministère.

 Comment le ministère est-il accompli sur le champ missionnaire?

Offrir l'espérance aux gens les plus délaissés de notre génération et voir des vies ainsi que des collectivités transformées, voilà la seule vision et le seul but que Dieu a donnés à GFA dès sa création.

Comment pouvions-nous possiblement remplir une telle vocation? En effet, la plupart des groupes ethniques qui ne connaissent pas Christ vivent dans la fenêtre 10/40, dans des pays qui restreignent sévèrement l'entrée d'étrangers ou leur sont fermés. Ainsi, le Seigneur nous a clairement dirigés à faire équipe avec les membres du corps de Christ dans ces pays, de manière à ce qu'ils présentent l'amour de Christ à leur propre peuple (Matthieu 28.19-20). Ils œuvrent dans leur propre milieu culturel, dans un milieu semblable ou dfférent du leur.

Nul doute que le Seigneur est intervenu à chaque étape de la croissance de GFA, depuis nos modestes débuts, où nous soutenions quelques ouvriers sur le champ missionnaire, jusqu'au moment où nous avons commencé à fournir des ressources comme des tracts, des vélos, des véhicules, des films, des projecteurs et des génératrices. Nous avons ensuite commencé à former des milliers de missionnaires nationaux et à mettre en place un réseau de dirigeants, de coordonnateurs et de systèmes de responsabilisation selon des critères chrétiens.

Par la suite, le Seigneur nous a permis de produire une émission de radio dans une langue natale de l'Asie du Sud et d'instaurer un système de suivi auprès des auditeurs. Aujourd'hui, des millions de personnes partout en Asie entendent quotidiennement des émissions diffusées dans plus de 110 langues. Dans le cadre de notre système de suivi, nous aidons maintenant à produire et à distribuer des livres, des tracts et d'autres documents bibliques.

Dans le but de mobiliser des centaines de nouveaux ouvriers pionniers pour les champs missionnaires de l'Asie, 58 collèges bibliques offrent une formation de trois ans aux étudiants.

Dans le passé, ces diverses initiatives semblaient être des pièces de casse-tête sans rapport les unes avec les autres. Toutefois, à présent, nous constatons que chaque étape de notre croissance faisait partie d'un plan stratégique. En effet, le Seigneur préparait ce ministère pour l'amener au point où il pourrait nous confier la tâche d'aider à former et à envoyer des milliers d'ouvriers pour qu'ils annoncent l'amour de Jésus dans les régions les moins évangélisées de la fenêtre 10/40.

Il reste encore beaucoup de travail à faire! Des millions de personnes attendent désespérément d'entendre parler de Jésus. Nous sommes déterminés à avancer, persuadés que le Seigneur nous permettra réellement d'aider encore plus d'ouvriers sur les champs missionnaires de l'Asie.

Download a free copy of Téléchargez votre exemplaire gratuit de Come, Let's Reach the World (en anglais seulement).

 Parfois, j'entends parler de Believers Church par GFA. GFA est-elle affiliée d'une manière ou d'une autre à Believers Church?

Believers Church est un mouvement d'Église évangélique indigène présent dans les pays asiatiques avec lesquels GFA, en tant qu'organisation missionnaire internationale, fait équipe pour accomplir la Grande Mission que notre Seigneur Jésus nous a confiée dans Matthieu 28.19-20 : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. »

Bien que ce mouvement d'Église soit né du ministère des missionnaires nationaux soutenus par GFA, aucune entente juridique ne lie GFA à Believers Church.

 Quel est l'historique de Believers Church?

Believers Church a vu le jour, car il était nécessaire que des Églises sur le champ missionnaire enseignent aux nouveaux croyants à devenir des disciples là où aucune autre Église n'existait.

Dans les débuts, des leaders parmi les missionnaires nationaux se sont rencontrés plusieurs fois pour décider de la foi et de l'ordre qui caractériseraient l'Église. Ils ont effectué cette démarche afin d'essayer d'éviter les erreurs qui ont parfois été commises dans l'implantation d'Églises, à différents moments de l'histoire.

Au terme de leurs recherches, ils ont découvert que tout mouvement qui désire conserver sa foi évangélique, dans la piété et la stabilité, doit : (1) mettre fortement l'accent sur la Parole de Dieu (par l'enseignement systématique de la Parole, verset par verset, et la mise en pratique), (2) avoir une gouvernance d'Église qui favorise le maintien de l'ordre, de la discipline, de l'unité et de la responsabilisation, (3) pratiquer régulièrement des traditions de foi pieuses, et (4) se consacrer totalement à l’accomplissement de la Grande Mission.

Les croyances et les pratiques de Believers Church ont donc été établies dans le but de respecter ces quatre principes de piété.

 Quelles sont les doctrines de Believers Church?

Voici la confession de foi de Believers Church.

Believers Church reconnaît que les Saintes Écritures de l'Ancien et du Nouveau Testaments, c'est-à-dire les 66 livres contenant toutes choses nécessaires au salut, représentent le fondement suprême de la foi.

Nous croyons en l'infaillibilité des Écritures, que la Bible (les manuscrits originaux de l'Ancien et du Nouveau Testaments) est la Parole de Dieu inspirée et infaillible, une révélation écrite de Dieu, complète et définitive. (1)

Nous croyons à toutes les doctrines fondamentales du christianisme évangélique. Nous croyons en un seul Dieu, personnel, transcendant et saint, créateur de toutes choses, qui est éternel et se manifeste en trois personnes distinctes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. (2)

Nous croyons que Jésus-Christ, bien que Dieu à part entière, s'est fait humain et qu'il est le Messie promis, qu'il est né d'une vierge, qu'il a vécu une vie sans péché, qu'il a servi d'expiation pour nos péchés en mourant à la croix à notre place, que la puissance du Saint-Esprit l'a ressuscité physiquement, qu'il est retourné à la droite de Dieu le Père et qu'il vit pour toujours afin d'intercéder pour nous. (3)

Nous croyons qu'après être monté au ciel, Jésus a répandu le Saint-Esprit sur les croyants à Jérusalem, leur permettant ainsi d'exécuter son commandement, celui de prêcher l'Évangile au monde entier, un devoir que tous les croyants partagent aujourd'hui. (4)

Nous croyons que tous les humains sont séparés de Dieu par nature et responsables de leurs propres péchés, mais que le salut, la rédemption et le pardon sont offerts gratuitement à tous par la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ. (5)

Nous croyons que lorsque les gens se repentent de leurs péchés, acceptent Jésus-Christ comme leur Sauveur et Seigneur personnel et qu'ils croient qu'il les sauve, ils sont immédiatement nés de nouveau et scellés par le Saint-Esprit, leurs péchés sont pardonnés et ils deviennent des enfants de Dieu. (6)

Nous croyons en la personne et en l'œuvre du Saint-Esprit, qui habite, scelle et fortifie tous les croyants, et les unit dans le corps de Christ. Nous croyons au baptême du Saint-Esprit pour tous les croyants qui le demandent avec foi, et il leur permet d'annoncer l'Évangile et d'en rendre témoignage avec puissance. (7)

Nous croyons que le signe véritable d'une vie remplie de l'Esprit est une vie marquée par l'amour.

Nous croyons aussi que tous les dons du Saint-Esprit mentionnés dans le Nouveau Testament sont pour aujourd’hui et qu’ils devraient être exercés suivant les directives bibliques, pour l’édification du corps de Christ. (8)

Nous croyons que l'amour agapè est plus important que tous les dons, et que sans cet amour, toute pratique des dons spirituels n'a aucune valeur. (9) Il est prioritaire pour Believers Church de guider chaque croyant dans une relation personnelle avec Jésus, afin que le croyant devienne conforme à son image. (10)

Nous croyons que Jésus-Christ est la tête du corps, son Église, et que la gouvernance d'Église devrait être biblique et honorer Dieu. Nous désirons que le Saint-Esprit nous dirige dans toutes les fonctions du ministère de l'Église et qu'il nous montre les directions à suivre. (11)

Nous croyons dans la seconde venue de Christ, une venue personnelle et visible. Son retour nous motive à vivre dans la sainteté, à l'adorer sincèrement, à le servir avec dévouement, à étudier assidûment la Parole de Dieu, à vivre en communion fraternelle, à nous faire baptiser, à célébrer la sainte Cène et à participer à l'œuvre missionnaire. (12)

Apprenez-en davantage sur l'histoire de Believers Church et ses pratiques.

Nous cherchons à enseigner tout le conseil de la Parole de Dieu de façon à ce que son message puisse s'appliquer à la vie d'une personne et l’amener à une plus grande maturité en Christ. (13)

Nous croyons en la résurrection du corps, pour la vie éternelle dans le cas des sauvés et pour la séparation éternelle dans le cas des perdus. (14)

Références

  1. 2 Timothée 3.16; 2 Pierre 1.20-21; Matthieu 5.18; Jean 16.12-13
  2. Deutéronome 6.4; Matthieu 28.19; Jean 1.1-2; 2 Corinthiens 13.14; Philippiens 2.6
  3. Jean 1.1; Matthieu 1.20-23; 2 Corinthiens 5.21; Hébreux 1.3; 10.12; Jean 16.7-11; Matthieu 19.28; 25.31; 2 Timothée 2.8
  4. Luc 24.49; Actes 1.8; 4.8; 4.31
  5. Genèse 3; Romains 3.23; 5.12; 1 Jean 1.8; Éphésiens 2.3-10
  6. Éphésiens 1.7; 2.1-10; Jean 1.12
  7. Jean 16.7-15; 1 Corinthiens 12.13; 2 Corinthiens 1.22; Éphésiens 1.13; Matthieu 28.16-20; Actes 1.8
  8. 1 Corinthiens 12, 14
  9. 1 Corinthiens 13
  10. Romains 8.29; Philippiens 2.1-7; 2 Corinthiens 3.18
  11. Éphésiens 1.22; 4.1-16; 1 Timothée 3.1; Actes 14.23
  12. Tite 2.13; 1 Corinthiens 15.51-52; Actes 2.38-47; 1 Thessaloniciens 4.13-18; 1 Jean 3.2-3; 1 Corinthiens 11.23-26
  13. Ésaïe 28.13; Actes 20.27; Néhémie 8.8; Matthieu 7.24; Jacques 1.22-24
  14. Apocalypse 20; Actes 24.25; Jean 5.28-29; Luc 16.19-31; 2 Corinthiens 5.8; 1 Thessaloniciens 4.14-17; 1 Jean 3.2
 Quel est le modèle de gouvernance de Believers Church, en Asie?

Believers Church se définit comme apostolique de par son origine (s'appuyant sur les enseignements des apôtres), biblique et évangélique de par sa foi et ses pratiques, démocratique de par son fonctionnement, et elle utilise le concept des episkopos (επίσκοπος ou évêques) et des presbuteros (πρεσβύτερος ou anciens) pour son administration et sa gouvernance (voir Actes 14.23 et 1 Timothée 3.2).

Il y a un synode des évêques, une grande assemblée connue sous le nom de Grande assemblée de Believers Church (chambre des représentants), et des conseils se réunissant pour aider le métropolitain et les évêques dans l'administration.

Le métropolitain de l'Église, qui est le principal évêque parmi un groupe d'égaux, fait partie des évêques dûment consacrés de l'Église. K. P. Yohannan, docteur en théologie, sert actuellement en tant que métropolitain de l'Église.

Aujourd'hui, Believers Church compte 2,6 millions de membres fidèles, formant 12 000 congrégations.

 L'Église en Asie observe-t-elle des pratiques qui aident les gens à accepter la Bonne Nouvelle?

La culture asiatique accorde de l'importance aux traditions et les gens identifient maintenant facilement certaines de ces traditions à la foi chrétienne.

Une de ces traditions, ou pratiques, veut que les pasteurs portent un long vêtement à des fins officielles. Il s'agit d'un uniforme très commun dans bien des églises évangéliques orientales et il n'est pas seulement utilisé par une confession religieuse en particulier. Quand les gens voient un homme porter cette longue robe de style tunique, ils reconnaissent automatiquement qu'il est un leader spirituel qu'ils peuvent respecter et à qui ils peuvent se confier et demander des prières. Le ministère des pasteurs devient beaucoup plus efficace lorsqu'ils portent cet uniforme, car il crée un sentiment de confiance au sein de leur collectivité. L'Église Évangélique de l'Inde, l'Église Communautaire du Bon Berger (fondée par Opération Mobilisation en Inde), et des dizaines d'autres Églises évangéliques respectent cette tradition.

Certaines personnes ont cru à tort que la tenue des pasteurs de Believers Church était liée à la foi catholique.

Believers Church n'est ni catholique, ni épiscopalienne ou orthodoxe, et elle n'est affiliée à aucune confession religieuse.

Une autre pratique qui aide les gens à recevoir la Bonne Nouvelle est l'utilisation d'une liturgie simple durant le culte de l'Église. Une liturgie est un culte qui se déroule de façon systématique. Le fait d'employer une liturgie unifie les 2,6 millions de croyants du corps de Christ en Asie du Sud et leur donne davantage le sentiment d'appartenir à l'Église et de participer à sa vie. La liturgie leur permet aussi de prendre part au culte au lieu d'être de simples spectateurs. Elle confère de la valeur à la foi et aide les croyants à apprendre les doctrines et les principes de l'Église, lesquels sont essentiels à leur croissance.

Le culte typique de Believers Church comprend 30 minutes de louanges et d'adoration de Jésus-Christ et 40 minutes d'enseignement systématique de la Parole de Dieu accompagné d'applications pratiques. Il comprend aussi des prières, la lecture de passages des Écritures et la déclaration du symbole de Nicée ou du symbole des Apôtres. L'ensemble des croyances confessées aide les nouveaux croyants à s'ancrer dans une bonne doctrine. Le fait de faire une lecture systématique de la Parole de Dieu durant le culte est particulièrement important pour les membres analphabètes de la congrégation. Ce déroulement n'exclut pas les prières et les louanges spontanées, que l'Église encourage et enseigne aussi avec enthousiasme.

Ces éléments du culte unissent les croyants dans une foi commune.

Autres questions

  La fenêtre 10/40 semble être le centre d'intérêt de bien des organisations missionnaires. Quelle est l'approche de GFA?

Nous sommes reconnaissants pour l'énorme quantité d'information publiée au cours des dernières décennies au sujet de la fenêtre 10/40 et des 2,5 milliards de personnes qui y vivent et qui attendent d'entendre le nom précieux de Jésus pour la première fois. En raison des difficultés de déplacements difficiles et d'autres restrictions, de barrières linguistiques et culturelles, des conditions de vie défavorables, du manque de financement et de plusieurs autres raisons, cela demeure un défi d'apporter la Bonne Nouvelle aux 97 p. cent de personnes non évangélisées dans le monde qui vivent dans la fenêtre 10/40, aussi connue sous le nom de « ceinture de résistance ».

Depuis plus de 35 ans maintenant, GFA a aidé à envoyer des ouvriers nationaux vers certains des pays les plus nécessiteux d'Asie, y compris des régions où se trouve la plus grande concentration de groupes ethniques non évangélisés dans le monde.

Renseignez-vous à propos des populations les moins évangélisées en Asie.

 J'entends dire que GFA est un ordre religieux. Qu'est-ce que cela signifie?

L'Agence du revenu du Canada reconnaît officiellement GFA comme un ordre religieux protestant/évangélique, au même titre que Wycliffe, Portes Ouvertes, U.S. Center for World Mission, Cru (Campus pour Christ), Opération Mobilisation, Living Waters et d'autres ministères chrétiens. Cela signifie que GFA possède les caractéristiques suivantes, définies par la loi fédérale :

  • Les membres de l'organisation vivent normalement ensemble, en communauté, et ils doivent se conformer à une norme plus élevée en matière de discipline morale et spirituelle que celle que doivent respecter les membres laïques de l'église.
  • Les membres de l'organisation travaillent ou servent à temps plein dans l'intérêt des objectifs religieux, pédagogiques ou caritatifs de l'organisation.
  • Les membres de l'organisation participent régulièrement à des activités telles que des temps de prière publics ou privés, des études bibliques, des enseignements, l'aide aux aînés, le travail missionnaire et la réforme ou le renouveau de l'Église. (1)

1. http://www.cra-arc.gc.ca/F/pub/tp/it141r-consolid/it141r-consolid-f.pdf

 Comment GFA entrevoit-elle l'avenir de cette œuvre grandissante?

Seul Dieu sait ce que l'avenir réserve, mais nous nous accrochons aux paroles de Jésus dans Jean 4.35 : « Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. »

Nous savons que le moment de la moisson a été fixé et qu'à l'heure actuelle les portes sont grandes ouvertes pour rassembler le troupeau. Nous nous réjouissons de savoir qu'une multitude d'assemblées sont établies sur le champ missionnaire et que beaucoup d'hommes, de femmes et d'enfants goûtent enfin personnellement à l'amour et à la grâce de Christ. Nous prions afin que le Seigneur continue de faire grandir ce ministère et les personnes qui servent chez GFA, de manière à ce qu'il puisse nous utiliser pour des œuvres encore plus grandes.

Are you from the United States?

If you would like to sponsor, donate or make a store purchase, please visit our US office page.

Hide this / Don't show me again