Donnez de la nourriture et de l’aide aux victimes du coronavirus

Videos



Lire la chronologie des activités de secours.

15 juin

Un pasteur de GFA distribue des masques aux personnes dans le besoin

Le pasteur de GFA, Ranbir, a regardé les hommes et les femmes se dépêcher de faire leurs courses pour la journée. Pendant deux heures par jour seulement, les habitants d’une région du Madhya Pradesh, en Inde, pouvaient quitter leur maison pendant le confinement du coronavirus. Les travailleurs journaliers et les agriculteurs dépendaient de ces quelques heures pour gagner le peu d’argent qu’ils pouvaient. La majorité de ces travailleurs, a remarqué le pasteur Ranbir, n’avaient pas de masques pour se protéger, ce qui augmentait leurs risques d’être infectés ou de propager le virus.

Un membre de la congrégation du pasteur Ranbir offre un masque à une femme, ainsi que des instructions sur la façon de l’utiliser correctement.

Désireux de les aider, lui et sa congrégation ont fabriqué 220 masques à distribuer. Avec une équipe de croyants, le pasteur Ranbir a rendu visite aux habitants d’un village voisin, leur offrant des masques et des conseils de sécurité sanitaire, comme s’abstenir de tout contact physique et se laver les mains fréquemment.

« Nous avions essayé d’acheter des masques sur le marché, mais ils n’étaient disponibles nulle part », a déclaré un destinataire. « Nous voulons vous remercier d’avoir préparé les masques et de nous les avoir donnés gratuitement. C’est si gentil de votre part! »

Des familles bénies avec des denrées sèches

Lorsque le pasteur Aakaar de GFA et un membre de sa congrégation ont visité un village local du Maharashtra, en Inde, ils ont tous deux constaté la situation difficile à laquelle sont confrontées de nombreuses familles. Le confinement les empêchait de travailler, et donc de gagner de l’argent pour se nourrir.

Le jour même, le pasteur Aakaar et ses collaborateurs ont acheté des denrées sèches, les ont emballées et distribuées à 25 familles.

Le pasteur Aakaar remet un paquet de nourriture essentielle à une femme de la région.

« Ma mère et moi n’avions rien à manger parce que ma mère ne pouvait pas aller travailler à cause du confinement », explique Didar, une adolescente. « Nous n’avons pas à nous inquiéter maintenant, car l’église est avec nous dans cette crise. »

3 juin

Le confinement de l’Asie du Sud libère le potentiel des ministères

Le Dr Daniel Johnson, responsable du ministère médical de GFA sur le terrain, a partagé une vision de la manière dont le coronavirus affecte les missionnaires nationaux, les enfants de Bridge of Hope et plusieurs ministères en cours dans les 16 nations asiatiques où GFA est présente.

« Le confinement n’a pas arrêté le ministère, mais il l’a en fait élargi de différentes manières », a-t-il déclaré.

1 / 6
2 / 6
3 / 6
4 / 6
5 / 6
6 / 6

Les pasteurs de GFA, qui n’ont pas été en mesure de diriger des services de culte, restent en contact avec leurs congrégations en appelant régulièrement les familles et en prenant de leurs nouvelles. Ils ont encouragé les croyants à avoir une « église à la maison » avec leur famille et à participer à des temps de prière quotidiens.

Pour encourager nos pasteurs, notre ministère utilise la messagerie SMS pour envoyer des méditations matinales écrites par K. P. Yohannan, qui sont traduites dans de nombreuses langues, dont le kokborok (voir photo).

Surmonter la barrière de l’analphabétisme

Le Dr Daniel a également fait part de l’encouragement qu’ont reçu nombre de nos groupes de femmes en lisant ou en écoutant une version audio d’une lettre spéciale écrite par Gisela Yohannan, l’épouse de K. P., aux nombreuses sœurs qui servent sur le terrain. Cette lettre, destinée spécifiquement à encourager les femmes en cette période d’incertitude, a été traduite et enregistrée dans plus de 20 langues et envoyée par le biais de médias sociaux ou par SMS.

Une croyante et son enfant écoutant la lettre de Gisela.

Dans une région, deux femmes voisines d’un pasteur et sa famille ont entendu la femme du pasteur jouer la lettre de Gisela. Intriguées et encouragées par ce qu’elles entendaient, les femmes sont allées demander des prières.

Le Dr Daniel a déclaré que le fait d’avoir la lettre de Gisela en format audio permettait de surmonter la barrière de l’analphabétisme, qui est encore très répandue chez les femmes d’Asie, et de planter les graines de l’amour de Christ dans le cœur de ceux qui n’ont peut-être pas eu la chance de le connaître auparavant.

« Personne ne doit être laissé pour compte »

Bien que les centres Bridge of Hope de GFA ne puissent pas fonctionner comme ils le feraient normalement, certains centres se sont transformés en « cuisines communautaires », fournissant des repas chauds aux familles de leur région.

Pour de nombreux enfants qui fréquentent nos centres Bridge of Hope, leur repas principal — ou peut-être leur seul repas de la journée — est celui qu’ils prennent au centre. Sachant cela, le personnel s’assure que leurs élèves ont de quoi manger au milieu de cette crise. Ils continuent également à rendre visite aux enfants et à leurs familles pour les encourager.

Service de repas aux familles des étudiants du Bridge of Hope de GFA.

« Personne ne devrait être laissé pour compte », a déclaré un partenaire sur le terrain. « Avec cet objectif à l’esprit, les équipes de secours en Asie du Sud travaillent sans relâche, jour après jour, pour atteindre chaque personne dans le besoin avec de la nourriture et des produits essentiels. En mettant en place des cuisines communautaires et même en faisant du porte-à-porte pour livrer de la nourriture, des centaines et des centaines de personnes pauvres et nécessiteuses reçoivent chaque jour des repas chauds ».

Au cours d’une réunion de prière du personnel de GFA, le Dr Daniel a fait part de son espoir que nous sortirons plus forts à la fin de cette période d’épreuve, et que le confinement libérera le potentiel du ministère.

Bien que l’école du dimanche ne puisse pas avoir lieu en ce moment, les pasteurs donnent aux enfants des activités à faire à la maison.


Donnez de la nourriture et de l’aide aux victimes du coronavirus

Votre don aux Services de compassion nous permet d’aider ceux qui en ont le plus besoin.


27 mai

Le Bridge of Hope est reconnu pour aider les personnes dans le besoin

Le personnel de GFA Bridge of Hope à Maharashtra avait prié et cherché le Seigneur pour trouver des moyens de bénir leur communauté. Le confinement du coronavirus a particulièrement touché les pauvres. Eux et leurs enfants ont lutté pour obtenir un seul bon repas par jour.

Le personnel de GFA Bridge of Hope a ensuite reçu un appel d’une femme locale leur disant qu’elle avait acheté 225 paquets de nourriture et qu’elle souhaitait que le personnel la distribue, sachant que l’on pouvait faire confiance au centre de Bridge of Hope pour servir les défavorisés de la communauté. Prenant la nourriture, le personnel de Bridge of Hope a mis en sac et distribué des paquets de nourriture aux familles dans le besoin.

Le pasteur Marty et un autre ouvrier de GFA se tiennent prêts à distribuer 225 paquets de nourriture.

La plupart des bénéficiaires sont des travailleurs migrants qui sont sans emploi depuis le confinement.

La plupart des bénéficiaires sont des travailleurs migrants qui sont sans emploi depuis le confinement.

18 mai

Des millions de personnes meurent de faim dans le nord-ouest de l’Inde

« Je viens de recevoir ces photos et j’ai le cœur brisé pour ces gens », partage K. P. Yohannan, fondateur de GFA. « Les pasteurs sur le terrain de la mission m’appellent parce qu’ils ont besoin d’aide pour s’occuper des gens. C’est une énorme opportunité pour l’église de montrer l’amour de Christ en paroles et en actes ».

1 / 6
2 / 6
3 / 6
4 / 6
5 / 6
6 / 6

Les photos que nous venons de recevoir de nos partenaires sur le terrain dans le nord-ouest de l’Inde montrent des foules de personnes mendiant pour de la nourriture. Il s’agit de travailleurs migrants qui ont perdu leur emploi à cause du confinement du coronavirus en Inde. Ils n’ont plus d’endroit où vivre et ils vivent dans la rue ou sous les ponts. Certains d’entre eux retournent chez eux, mais ils n’ont rien à manger.

La ligne s’étend presque à perte de vue. Les gens ne sont pas répartis dans une file d’attente socialement distante, car ils sont désespérés et ils meurent de faim. Hommes, femmes, jeunes, vieux, ils n’ont pas mangé depuis plusieurs jours. Des foules massives se sont rassemblées et essaient de trouver de la nourriture pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Le gouvernement essaie de faire ce qu’il peut, mais le besoin est si grand.

Les églises soutenues par GFA dans la région font tout ce qu’elles peuvent pour aider. L’évêque Martin mor Aprem, un de nos responsables sur le terrain, organise des programmes de distribution de nourriture pour aider le plus grand nombre de personnes possible.

« L’évêque essaie de maintenir une distance sociale, mais les gens lui prennent la nourriture des mains et il ne peut pas contrôler la foule », a rapporté un autre responsable de terrain.

Notre prière continue est que Dieu pourvoit aux besoins de ces précieuses personnes. C’est une occasion incroyable pour le corps de Christ de tendre la main et de manifester son amour.


Donnez de la nourriture et de l’aide aux victimes du coronavirus

Votre don aux Services de compassion nous permet d’aider ceux qui en ont le plus besoin.


11 mai

Après 9 ans de prison, le pasteur Manja continue de servir les intérêts de ceux qui souffrent

Les pasteurs soutenus par GFA dans une ville du Népal ont répondu aux besoins des familles sans emploi qui survivaient grâce à des emplois rémunérés au jour le jour dans les secteurs de la construction, de l’ameublement et du tapis. Pendant le confinement, le pasteur Manja, soutenu par GFA, a mobilisé les croyants pour fournir de la nourriture aux affamés. Le pasteur Manja a passé neuf ans en prison après avoir été faussement accusé de meurtre, mais sa passion pour démontrer l’amour de Christ aux personnes qui souffrent a continué de croître et d’avoir un impact sur les vies. Au cours d’un événement qu’il a coordonné, 21 familles ont reçu du riz, de l’huile de moutarde, des lentilles et du sel.

« Je voudrais remercier l’église pour son aide », a déclaré un des bénéficiaires. « Je travaille comme salarié journalier dans le secteur de la construction pour acheter des produits essentiels. Mais cette fermeture du COVID-19 m’a empêché de gagner un salaire journalier. À cause de cela, j’étais tellement déprimé et inquiet de la façon dont je pourrais m’occuper de ma famille ».

Le même jour, le pasteur Manja et sa congrégation ont répondu à une demande d’aide du responsable d’un orphelinat local, où vivent 28 enfants. L’église a donné 20 livres de sucre, 2 livres de feuilles de thé et 4 boîtes de biscuits à l’orphelinat, un cadeau utile dans une culture où le thé est une partie importante de la vie quotidienne et de la communauté.

Même mon fils n’a pas pensé à moi

En Inde, les pasteurs soutenus par GFA ont organisé diverses distributions de nourriture pour aider les personnes pauvres et marginalisées. Un pasteur du Jharkhand, soutenu par GFA, a distribué du riz et des pommes de terre à 27 personnes dans le besoin, dont 7 lépreux. Ces personnes atteintes de la lèpre dépendent de la mendicité pour leur survie. Après que la pandémie se soit propagée en Asie et qu’ils n’aient pas pu quitter leur maison, ils ont lutté pour obtenir un repas quotidien.

Un autre pasteur du Jharkhand a distribué des savons et des détergents à dix veuves et leur a appris l’importance de se laver les mains avec de l’eau et du savon.

Cinq églises du Nagaland ont distribué des produits alimentaires dans leurs communautés respectives, aidant ainsi un total de 140 familles. Ces familles, qui vivent de leur salaire quotidien et ne peuvent pas travailler pendant le confinement, ont souri avec reconnaissance en ramenant chez elles des sacs de légumes, de lentilles, de sel, d’huile, de pommes de terre et de riz.

« J’étais inquiet de ce que j’allais faire pour ma famille en ces temps difficiles », a déclaré un bénéficiaire. « Les membres de l’église m’ont appelé pour m’offrir des denrées alimentaires. Ma famille et moi étions stupéfaits ».

Un autre bénéficiaire, un homme de 51 ans, a déclaré : « Même mon fils n’a pas pensé à moi et ne m’a pas aidé en ce moment, mais vous m’avez donné des produits. Je suis heureux et je vous remercie beaucoup pour votre aide ».

Le personnel de Bridge of Hope prépare de la nourriture pour les affamés

La compassion a pesé sur le cœur de Nabhitha, l’assistante sociale d’un centre de Bridge of Hope, lorsqu’elle a visité un village où vivent plusieurs étudiants de Bridge of Hope. Là, elle a vu des gens qui allaient dormir le ventre vide parce qu’ils ne pouvaient pas travailler durant le confinement.

Nabhitha a contacté un pasteur soutenu par GFA dans sa région pour savoir comment ils pourraient aider ce village. Ensemble, avec l’équipe de Bridge of Hope, ils ont réuni des fonds pour aider ces familles, et ils ont contacté le magistrat du district pour obtenir la permission de préparer et de distribuer de la nourriture. L’équipe de Bridge of Hope a préparé 80 paquets de nourriture remplis de curry de pois chiches et de pain plat, qu’ils ont distribués aux familles du village.

« Nous ne sommes pas en mesure de subvenir aux besoins de notre famille », a déclaré le père d’un étudiant de Bridge of Hope. « Vous vous souciez vraiment de nous. Merci de nous considérer comme des membres de votre famille ».

Veuillez prier pour :

  • Priez pour la fin de la propagation du COVID-19, en particulier dans les zones densément peuplées d’Asie
  • Priez que le Seigneur permette aux pasteurs et aux croyants d’aider efficacement les personnes en difficulté dans leurs églises et leurs communautés
  • Priez pour des transformations dans le cœur et la vie de chaque personne aidée par l’Église
  • Priez que Dieu dirige les chefs des gouvernements qui cherchent à protéger la population de leurs nations

17 avril

Plus de 2300 personnes aidées en cinq jours

Entre le 2 et le 6 avril, les ouvriers soutenus par GFA en Inde et au Sri Lanka ont fourni des produits alimentaires, des repas et des fournitures essentielles à environ 2334 personnes et familles.

Parmi les bénéficiaires figuraient des lépreux, des hommes et des femmes vivant dans des bidonvilles, des veuves, des conducteurs de rickshaw, des ouvriers d’usine, des travailleurs migrants, des ouvriers de la construction et de nombreux autres travailleurs qui dépendent du travail quotidien pour leur survie et celle de leur famille.

1 / 6
2 / 6
3 / 6
4 / 6
5 / 6
6 / 6

Au Sri Lanka, les travailleurs soutenus par GFA ont reçu une autorisation spéciale des autorités locales pour distribuer des paquets de nourriture sèche à 200 familles pendant un couvre-feu national. Ils ont travaillé aux côtés de représentants du gouvernement local et de chefs religieux d’autres confessions pour identifier les familles de trois à cinq enfants qui en avaient le plus besoin.

« Je suis privilégié d’avoir le soutien de ... dirigeants chrétiens qui viennent dans notre temple pour la première fois afin d’aider les familles les plus pauvres de notre village », a déclaré le prêtre en chef du temple bouddhiste local. « C’est une véritable représentation de Jésus-Christ. L’amour a été montré pratiquement à nos villageois, et ils ont reçu une bonne quantité de nourriture sèche avec toutes les choses essentielles ».

Pendant ce temps, en Inde, les travailleurs soutenus par GFA, notamment le personnel de bureau, le personnel de Bridge of Hope, les pasteurs et les femmes missionnaires, ont livré des paquets de nourriture, des articles d’épicerie, du savon et du dentifrice à des hommes et des femmes qui n’ont pas pu acheter de la nourriture pour leur famille parce qu’ils ne pouvaient plus travailler.

Dans le Maharashtra, un ami du pasteur a donné assez d’argent pour acheter des rations pour 35 familles qui dureront 15 jours.

Un bénéficiaire, qui a été diagnostiqué séropositif et a perdu son emploi à cause de cela, vit dans une petite hutte avec sa mère. Son père est décédé il y a quelques années, et il n’a pas été en mesure de s’occuper convenablement de sa mère.

« Je vous remercie de m’avoir aidé alors qu’il n’y avait plus d’espoir », a-t-il déclaré après avoir reçu des articles d’épicerie.

Un autre bénéficiaire, Raghbir, travaille comme chauffeur de taxi. Après avoir reçu des produits alimentaires essentiels, il a déclaré, les larmes aux yeux : « Je n’ai pas eu de travail ces derniers jours et je n’avais plus d’argent pour acheter de la nourriture pour ma famille. Ma femme est malade et alitée, et à un tel moment, votre aide est devenue une grande bénédiction pour nous. Que Dieu vous bénisse abondamment ».

Les travailleurs du Maharashtra espèrent aider 300 enfants vivant dans une colonie de bidonvilles dans les jours à venir.

Dans une région de l’Andhra Pradesh, 10 pasteurs soutenus par GFA ont combiné leurs propres ressources pour acheter des produits d’épicerie pour 40 familles. Dans une autre région de l’Andhra Pradesh, 690 familles ont reçu des légumes tandis que 200 autres personnes ont reçu des repas chauds.

Dans le Chhattisgarh, 64 familles ont reçu des produits alimentaires en temps de besoin. Quarante d’entre elles étaient des travailleurs migrants qui ne peuvent pas rentrer chez eux et qui sont actuellement logés dans la salle communautaire locale ou à l’école secondaire.

En Assam, 30 familles pauvres ont reçu des produits alimentaires et au Bengale occidental, 40 lépreux qui dépendent de la mendicité pour leur survie ont reçu du riz, des lentilles, des pommes de terre, des oignons et du sel.

Veuillez continuer à prier pour les travailleurs soutenus par GFA, car ils font tout ce qu’ils peuvent pour aider ceux qui sont dans le besoin. Pendant cette crise, le ministère continue.

Veuillez prier pour :

  • Priez que le Seigneur fournisse les ressources nécessaires pour aider des milliers d’autres personnes dans les jours à venir.
  • Priez pour la protection de Dieu sur les travailleurs nationaux et ceux qu’ils servent.
  • Priez pour que de nombreuses personnes en Asie découvrent et embrassent l’amour et la rédemption de Dieu en voyant les serviteurs du Seigneur à l’œuvre.

Donnez aux Services de compassion

Votre don aux Services de compassion nous permet d’aider ceux qui en ont le plus besoin.


Are you from the United States?

If you would like to sponsor, donate or make a store purchase, please visit our US office page.

Hide this / Don't show me again

None