MYANMAR

« Le bol de riz de l’Extrême-Orient »

Anciennement désigné sous le nom de Birmanie, ce royaume demeura une colonie britannique pendant 200 ans avant d’acquérir son indépendance en 1948. Cependant, un gouvernement militaire s’empara du pouvoir en 1962 et exerce une influence considérable sur les affaires publiques depuis ce jour.

Conflits ethniques

Depuis longtemps, le Myanmar est déchiré par des conflits opposant des groupes ethniques. Le plus grand d’entre eux, les Bamas, est formé de bouddhistes qui dominent le gouvernement et la culture de leur pays. Les Bamas occupent le territoire le plus fertile du Myanmar.

Des dizaines de groupes minoritaires, dont les Chins, les Shans, les Karens, les Mons et les Rakhines, s’efforcent de survivre près des frontières montagneuses du pays. Ces groupes ont des pratiques religieuses très variées.

Défis économiques

Au cours des 50 dernières années, l’économie du Myanmar, autrefois florissante, s’est effondrée et ce pays est donc devenu l’un des plus pauvres de l’Asie du Sud-Est.

Des désastres naturels tels que le cyclone Nargis de 2008, des tsunamis, une épidémie de rats et une sécheresse ont dévasté l’industrie agricole autrefois lucrative. Néanmoins, la riziculture, de même que la culture de la canne à sucre et de l’arachide, continuent de fournir un revenu à beaucoup d’habitants du Myanmar.

Myanmar
Coup d’œil sur le Myanmar
Superficie 676 000 km2
Capitale Naypyitaw
Population 53 millions d’habitants
135 groupes ethniques
Religions
  • 82 % bouddhisme
  • 9 % christianisme
  • 5 % islam
  • 4 % autre
10 % des gens sont analphabètes
33 % vivent sous le seuil de la pauvreté

Are you from the United States?

If you would like to sponsor, donate or make a store purchase, please visit our US office page.

Hide this / Don't show me again

None