Menu
×

L’aide aux victimes des inondations fait partie de nos Services de compassion

Dernières nouvelles : des équipes des Services de compassion viennent en aide à 600 familles

16 juillet 2013

1 / 17

Les villageois s’attroupaient autour des équipes des Services de compassion qui distribuaient des ressources pour aider les sinistrés. Dans une région en particulier, 80 villages n’ont pas accès aux marchés locaux.

2 / 17

« Il n’y a plus de route, car le seul pont qui reliait mon village à la ville s’est effondré. […] Merci beaucoup d’avoir apporté des provisions. » – Qatadah, bénéficiaire

3 / 17

Les inondations ont rendu beaucoup de femmes veuves et elles n’ont aucune source de revenus.

4 / 17

« J’ai perdu mon père ainsi que deux frères cadets dans cette catastrophe, a déclaré un homme, les larmes aux yeux. Il n’y a maintenant plus personne pour prendre soin de ma famille. Ma mère a tellement de peine. »

5 / 17

« J’ai perdu mon bétail. La vente de leur lait permettait à ma famille de survivre, mais maintenant, nous n’avons plus de moyen de subsistance. Je ne possède plus rien en ce moment. Je suis venu pour recevoir des provisions. Merci beaucoup de nous les fournir. » – Kaandhal, bénéficiaire

6 / 17

« J’ai tout perdu dans cette tragédie. […] Je suis agriculteur et je n’ai plus rien maintenant, mais votre aide s’avère essentielle et très significative pour ma famille. Je vous remercie énormément pour votre aide. » – Laavanya, bénéficiaire

7 / 17

Des membres d’une équipe ont distribué des trousses de premiers soins et ont expliqué comment les utiliser.

8 / 17

Des équipes des Services de compassion ont également partagé l’espoir trouvé en Christ grâce à des tracts inclus dans les paquets de secours.

9 / 17

Certains villageois ont pu apporter leur véhicule afin de les remplir de riz, de farine, d’huile, de chandelles et d’autres vivres.

10 / 17

D’autres ont parcouru jusqu’à 40 kilomètres à la marche, seulement pour s’y rendre, afin de rapporter des produits essentiels à la maison.

11 / 17

« Je ne croyais pas que cela m’arriverait à moi un jour. Je possédais tout; j’étais un homme riche. […] J’avais l’habitude de distribuer de la nourriture aux gens, mais aujourd’hui, je mendie. » – Ekaksha, bénéficiaire

12 / 17

« Mes jambes me font souffrir, a affirmé un homme après avoir fait un long voyage jusqu’au lieu de l’aide humanitaire. Mais je n’avais plus de nourriture, alors je suis venu. »

13 / 17

Avec l’aide de l’administration municipale, Pasteur Baha Udeen a chargé un hélicoptère de provisions destinées aux villages isolés par les inondations.

14 / 17

Il a effectué six voyages avec des provisions qu’il a distribuées à 94 familles réparties dans deux villages.

15 / 17

« [Personne d’autre] ne nous a aidés d’une quelconque façon. Nous vous sommes reconnaissants. » – Wafeeq, bénéficiaire

16 / 17

Les équipes des Services de compassion se réjouissent à l’idée que ce village autrefois non évangélisé a maintenant des provisions et connait Jésus.

17 / 17

En deux jours, les équipes des Services de compassion ont aidé 600 familles du Nord de l’Inde souffrant des conséquences des inondations.

 

Dernières nouvelles : des inondations ont fait 130 victimes dans le Bihar et l’Uttar Pradesh

18 juillet 2013

Les inondations engendrées par les pluies de mousson ont causé la mort de près de 130 personnes et bouleversé la vie de plus d’un million d’autres dans les États indiens de l’Uttar Pradesh et du Bihar.

Plus de 100 villages dans le Bihar ont été inondés en l’espace de 24 heures le 11 juillet, et la montée du niveau de l’eau de plusieurs rivières menace de nombreux autres villages. Le gouvernement a demandé à des ingénieurs de veiller nuit et jour pour protéger les digues.

Tanmay, un pasteur de Gospel for Asia, a rapporté que douze maisons parmi celles des membres de son Église sont submergées, et que trois d’entre elles sont complètement détruites. Ce pasteur et certains membres de son assemblée se réfugient au bord de la route.

Les victimes des inondations de l’Uttar Pradesh ont eu droit à une pause durant les deux jours où la pluie a cessé, mais le temps peu clément est vite revenu, submergeant 35 maisons appartenant à des croyants. Au total, 700 villages sont inondés.

Par ailleurs, deux jours de pluie abondante ont suffi à inonder un campus formant les missionnaires de GFA, à un point tel qu’il est même difficile de marcher entre les bâtiments. Le personnel s’affaire à augmenter le drainage, un projet auquel beaucoup de citoyens des quatre coins de cette ville prennent part.

Dans l’Uttar Pradesh et le Bihar, des équipes des Services de compassion questionnent les sinistrés des régions touchées pour découvrir de quelles façons elles peuvent aider.

Veuillez prier afin que Dieu :

  • Accorde aux équipes la sagesse et la compréhension nécessaires à l’élaboration de plans pour aider chaque région.
  • Console les gens ayant perdu des êtres aimés, leur maison et leur gagne-pain dans les inondations.
  • Protège les sinistrés en attente des secours, en particulier les gens pris au piège ou séparés de leur famille.
  • Éclaire cette période sombre de son grand amour et que les gens soient nombreux à le rencontrer.

Les inondations dans le nord de l’Inde compteraient parmi les pires catastrophes naturelles de l’histoire de l’Inde

Juin 20, 2013

Les pluies de mousson incessantes des trois derniers jours ont causé de sérieux dégâts dans l’ouest du Népal et en Inde. Même si un bilan des morts officiel n’a pas été établi, on estime qu’au moins 180 personnes ont perdu la vie en étant emportées par les eaux de crue impétueuses ou en étant écrasées par des glissements de terrain.

Au Népal, plus de 39 personnes sont décédées et au moins 2000 autres ont temporairement perdu leur maison ou encore l’ont perdu définitivement. Plusieurs églises soutenues par Gospel for Asia se trouvent dans les régions touchées, mais aucune d’elles n’a été endommagée. Toutefois, la maison d’un membre de l’Église et de sa famille a été complètement détruite.

Les répercussions de ces pluies diluviennes sont semblables dans le nord de l’Inde. En effet, le bilan s’élève à plus de 150 morts. Dans certaines régions, les routes sont si endommagées que, jusqu’à maintenant, l’aide n’a pu être apportée que par des hélicoptères gouvernementaux.

Un centre du Bridge of Hope de Gospel for Asia ainsi qu’un pasteur soutenu par GFA se trouvent dans l’un des quartiers touchés. Les familles participant au Bridge of Hope et la congrégation du pasteur n’ont pas été blessées par les inondations, mais elles vivent près d’un arrondissement où plusieurs citoyens et touristes se sont retrouvés coincés en raison de la vaste destruction.

Un pasteur de Gospel for Asia a vu beaucoup de familles en pleurs, car leur maison avait été emportée.

Les ouvriers de Gospel for Asia cherchent actuellement des moyens d’offrir de l’aide immédiate aux hommes et aux femmes se trouvant dans cette situation désespérée.

« Nous devons prier pour ceux qui ont perdu des êtres chers, leur maison et tous leurs biens matériels, a exprimé K.P. Yohannan. Prions pour le secours des personnes portées disparues et de celles coincées et impuissantes, et prions afin que Dieu rétablisse de bonnes conditions climatiques dans cette région. Au nom de Jésus-Christ notre Seigneur, nous devons réagir devant cette situation. »

Faites un don pour aider les victimes des inondations

45 $
90 $
135 $
$

La totalité de vos dons pour le champ missionnaire se rend au champ missionnaire.