Un camp médical aide un homme trop faible pour marcher

Curren a rassemblé ses forces pour se tenir debout, mais il a vacillé tandis que la pièce autour de lui tournait. Tendant la main pour se stabiliser, il a examiné les regards de sa famille — cinq membres de sa famille qui dépendaient de lui pour subvenir à leurs besoins. Sa tête palpitante, Curren saisit son ventre tout en se glissant dans son lit. La douleur physique atroce rivalisait avec celle qu’il ressentait dans son cœur à l’idée que ses enfants souffrent de la faim.

Mais vers qui se tourner pour obtenir de l’aide? Sa situation était-elle désespérée?

Une maladie inexplicable l’empêche de travailler

Avec les maigres revenus que Curren gagnait en travaillant dans le champ d’un cultivateur et en gérant un petit magasin dans son village, il réussissait à peine de mettre de la nourriture sur la table. Mais tout cela avait changé cinq mois auparavant.

Un homme sur un rickshaw

Curren (non représenté sur la photo) était trop faible pour marcher, accablé par des maux de tête et des vertiges. Incapable de se rendre sur place ou de payer les traitements médicaux, il était reconnaissant de recevoir des soins médicaux gratuits.

C’est alors que les douleurs intenses dans sa tête et son estomac ont commencé. Son état était-il dû à une déshydratation, une infection de l’oreille interne, des migraines ou quelque chose de pire? Curren ne le savait pas. Il savait que la douleur était presque insupportable. Le fait de se lever lui donnait des vertiges. Travailler dans les champs, sa principale source de revenus, était impensable.

Curren avait besoin de soins médicaux, mais il faisait partie de la moitié de la population mondiale qui n’avait pas accès à des services de santé essentiels.1 L’hôpital le plus proche de Curren se trouvait à environ 80 kilomètres, une distance impossible sans aucun moyen de transport. Il s’agit d’un problème courant pour les habitants des zones rurales, où la nécessité de parcourir de longues distances constitue un obstacle important à l’accès aux services de santé.2

Mais la proximité ne garantit pas à elle seule l’accès. De nombreuses personnes démunies comme Curren n’ont pas les moyens de se payer des traitements médicaux appropriés, même s’ils sont disponibles.

« Je n’ai pas vu de médecin ou d’expert médical parce que j’ai besoin d’argent pour les voir », a déclaré Curren. « Je n’ai pas d’argent pour les traitements, donc je ne pouvais pas aller voir un médecin ».

Curren a cherché un sorcier local, mais son mantra n’a pas amélioré l’état de santé de Curren.

Le cœur du père, âgé de 40 ans, se serra. Comment allait-il s’occuper de sa femme, de ses trois enfants et de sa mère âgée? Deviendrait-il l’un des 2,9 millions de personnes qui meurent chaque année faute d’accès aux soins de santé?3

Un dépliant d’espoir

L’espoir est arrivé sous la forme d’un dépliant annonçant un camp médical gratuit organisé par le ministère de soins de santé de GFA World. Peut-être Curren pourrait-il trouver des réponses et un soulagement après tout.

Incapable de parcourir les 6 kilomètres à pied jusqu’au camp, Curren a recruté un jeune voisin pour le transporter, lui et sa femme, sur le vélo du garçon. Ce fut une longue randonnée, mais le trio a réussi à atteindre sa destination.

Lors de son inscription, Curren s’est assis et a profité de quelques rafraîchissements offerts par les Sœurs de compassion de GFA, qui ont assisté les personnes attendant de recevoir des soins médicaux gratuits. En attendant son tour de voir un médecin, Curren a écouté des orateurs parler des questions de santé, d’hygiène et de l’amour de Dieu.

Absorbant ces paroles, Curren a parcouru la scène qui se déroulait devant lui. Les enfants attendaient avec leur mère. Il avait eu la chance d’atteindre l’âge adulte, mais combien de ces enfants risquaient de périr sans soins de santé de qualité?

En 2019, 7,4 millions d’enfants et de jeunes de moins de 25 ans sont morts, en grande partie de maladies évitables, alors que plus de 5 millions d’enfants n’ont même pas atteint l’âge de 5 ans.4

Selon l’UNICEF, « les services de santé de base tels que la vaccination, les traitements médicaux, une nutrition adéquate, l’eau potable et l’assainissement deviennent des questions de vie ou de mort lorsque les enfants et les jeunes adolescents n’y ont pas accès ».5

Ces services de santé essentiels ont été interrompus par la pandémie COVID-19 qui, en raison des pertes d’emploi et de son impact économique sur les familles, a fait que des enfants déjà vulnérables courent un risque encore plus grand de mourir de maladies infectieuses aggravées par la malnutrition.6

Les camps médicaux

Les camps médicaux de GFA World sont en mesure d’aider non seulement les adultes, mais aussi les enfants dans le besoin. Ces médecins sont en mesure de rencontrer les villageois plus près de chez eux et de leur prodiguer des soins tout à fait gratuitement.

Les camps médicaux de GFA bénéficient à des communautés entières

Le ministère de soins de santé de GFA World aide des milliers de personnes comme Curren qui ont besoin de soins médicaux, en leur apportant aide et guérison au nom de Christ. Chaque année, les ouvriers de GFA organisent environ 1000 camps médicaux, qui servent généralement de 200 à 1000 personnes. Ces camps amènent des médecins qualifiés, du personnel médical et une formation sanitaire dans des villages isolés, des bidonvilles surpeuplés et des zones où des personnes comme Curren ont rarement la chance de voir un médecin.

« Je n’aurais pas pu aller voir un expert médical, un hôpital ou un médecin pour mon examen médical s’il n’y avait pas eu de camp médical gratuit », a déclaré Curren. « Je n’ai pas d’argent pour des traitements médicaux. »

« …Il y a des gens qui ne vont jamais à l’hôpital par manque d’argent, et beaucoup d’entre eux ont souffert de graves maladies et beaucoup sont morts parce qu’ils n’ont pas bénéficié d’une aide médicale. »

Grâce au camp médical, Curren a reçu gratuitement des médicaments pour traiter sa maladie. Il apprécie le bénéfice pour lui-même ainsi que pour son village.

« C’est très important et utile pour les villageois d’avoir ce genre de camp médical » a déclaré Curren. « Nous sommes pauvres ici, et nous n’avons pas accès à des installations médicales ou à des hôpitaux à proximité, et même s’il y a des hôpitaux dans d’autres villes, nous ne pouvons pas nous permettre de payer les frais. C’est donc une grande aide pour nous tous d’avoir un camp médical gratuit. Il y a des gens qui ne vont jamais à l’hôpital par manque d’argent, et beaucoup d’entre eux ont souffert de graves maladies et beaucoup sont morts parce qu’ils n’allaient pas ou ne bénéficiaient pas d’une aide médicale ».

« J’étais malade et vous avez pris soin de moi »

Bien que des milliers de personnes aient été aidées par les camps médicaux de GFA, beaucoup d’autres ont encore besoin de soins médicaux, ainsi que d’une rencontre avec le Grand Médecin. D’innombrables personnes comme Curren sont trop pauvres pour se payer des soins médicaux ou vivent dans des endroits trop éloignés pour avoir accès aux hôpitaux. Souvent, le défi est double, et ils sont sans espoir pour leurs maladies.

les médicaments

Curren a reçu des médicaments gratuits, comme ceux-ci, pour traiter ses maux de tête et d’estomac. Comme de nombreux villageois, Curren ne pouvait pas se permettre d’acheter les médicaments dont il avait besoin.

En vous associant au ministère de soins de santé de GFA, vous pouvez être la réponse aux problèmes de santé d'un grand nombre de personnes. Bien que les traitements médicaux dans ces camps médicaux de GFA soient gratuits pour les participants, ils ne sont pas gratuits. Ces camps sont rendus possibles grâce au soutien généreux de partenaires compatissants comme vous. Vous pouvez contribuer à apporter une aide médicale vitale aux malades et aux nécessiteux, et ainsi servir Christ lui-même. Car, comme l’a dit Jésus, « j’étais malade et vous avez pris soin de moi » (Matthieu 25.36 BFC).


Donnez pour le ministère de soins de santé


Comment vos dons sont utilisés

Nous apprécions votre don et nous nous engageons à bien gérer les fonds qui nous sont confiés par nos amis et donateurs. Toutes les options de dons représentent les efforts réels du ministère de GFA pour répondre aux divers besoins des individus et des communautés. Quelles que soient les désignations particulières, les fonds sont collectés pour les besoins du ministère, et GFA se réserve le droit d’utiliser les fonds donnés de manière à servir les objectifs de bienfaisance de GFA.


Notre engagement d'intendance

Nous apprécions vos dons et nous nous engageons à bien gérer les fonds qui nous sont confiés par nos amis et donateurs. Toutes les options de dons représentent les efforts réels du ministère de GFA pour répondre aux divers besoins des individus et des communautés. Quelles que soient les désignations particulières, les fonds sont collectés pour les besoins du ministère, et GFA se réserve le droit d’utiliser les fonds donnés de manière à servir les objectifs de bienfaisance de GFA.

N.B. La plupart des documents mentionnés ci-dessous sont en anglais uniquement.

  1. 1La Banque mondiale « Santé: Vue d'ensemble » https://www.banquemondiale.org/fr/topic/health/overview. December 26, 2018.
  2. Zaidi, Shehla; Saligram, Prasanna; Ahmed, Syed; Sonderp, Egbert; and Sheikh, Kabir. "Expanding access to healthcare in South Asia" (Élargir l'accès aux soins de santé en Asie du Sud) The AGA Khan University. https://ecommons.aku.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1347&context=pakistan_fhs_mc_chs_chs . April 2017
  3. World Economic Forum "Every year nearly 6 million people die in developing countries from low quality healthcare - this is how we help them" (Chaque année, près de 6 millions de personnes meurent dans les pays en développement à cause de la mauvaise qualité des soins de santé - voici comment nous les aidons) https://www.weforum.org/agenda/2019/11/effects-and-costs-of-poor-quality-healthcare/ . November 25, 2019.
  4. UNICEF "Levels and Trends in Child Mortality" (Niveaux et tendances de la mortalité infantile) https://data.unicef.org/resources/levels-and-trends-in-child-mortal . September, 2019.
  5. UNICEF "Levels and Trends in Child Mortality" (Niveaux et tendances de la mortalité infantile) https://data.unicef.org/resources/levels-and-trends-in-child-mortal . September, 2019.
  6. UNICEF "Levels and Trends in Child Mortality" (Niveaux et tendances de la mortalité infantile) https://data.unicef.org/resources/levels-and-trends-in-child-mortal . September, 2019.

*Il se peut que les noms des personnes et des lieux aient été modifiés pour des raisons de confidentialité et de sécurité. Les images proviennent de la banque d'images de GFA utilisées à des fins de représentation et ne constituent pas la personne ou le lieu réel, sauf indication contraire.

Are you from the United States?

If you would like to sponsor, donate or make a store purchase, please visit our US office page.

Hide this / Don't show me again